A 6. Marie Salaün

Marie Salaün
Maître de conférences,
Université Paris Descartes
Les langues kanak sont avec le français des langues d'enseignement et de culture en Nouvelle-Calédonie. Et après ?

La Nouvelle-Calédonie, c'est 231 000 habitants. Le français est connu de 90 % de la population. Mais les 3/4 des Kanaks parlent une langue kanak, soit 30 langues véhiculaires. 8 % des enfants parlent une langue kanak à la maison. Mais en ville le kanak est plus une langue d'origine qu'une langue maternelle. Le kanak bénéficie d'une forte survalorisation symbolique : "c'est ma langue, mais je ne le parle pas".
Le français est la seule langue véhiculaire de l'école. Dans le primaire, 17 % des enfants suivent un enseignement en l'une des 10 langues kanak retenues pour l'enseignement, et 12 % dans le secondaire. De nombreuses contraintes sont à l'œuvre.

Permalien

Commentaires sur A 6. Marie Salaün

Nouveau commentaire

t Le 2e colloque "langues régionales" de la Sorbonne : 28 photos

DiaporamaDiaporama