photoblog_brutdemer37Comment en savoir plus sur Paul Sébillot ? Dans l'attente de la parution des actes du colloque qui vient de lui être consacré à Fougères (voir messages précédents), il me paraît intéressant de signaler quelques sites qui évoquent sa vie et son œuvre.
Jean-Pierre Mathias est conteur professionnel en Haute-Bretagne. Mais oui, il y en a. Son site perso nous apprend qu'il fait "commerce de merveilleux contes traditionnels, étonnamment actualisés". Il est convaincu que les contes sont chemins de vie. Les contes de Sébillot figurent à son répertoire.
Les éditions Terre de Brume, dont le directeur est D. Poisson, proposent sur internet leur catalogue de plus d'une centaine d'ouvrages sur les contes et légendes traditionnels de Bretagne et des pays celtiques, dont six de Paul Sébillot. Le site, de très belle facture, a été spécialement conçu par un studio de design indépendant.

Le site le plus consistant et sans doute le moins connu (c'est pour cela que je le signale) est incontestablement celui du projet BEROSE. Financé par l'Agence Nationale de la Recherche, en liaison avec le CNRS, il va se développer d'ici 2011 avec le concours de plusieurs institutions et laboratoires, dont le CRBC de Brest.
C'est celui qui sera le plus utile aux chercheurs - mais même ceux qui ne le sont pas y apprendront beaucoup. Vous vous demandez ce que peut bien être BEROSE ? C'est la Base d'études et de recherches sur l'organisation des savoirs ethnographiques. Son objectif ? Produire une généalogie fine de l’ethnographie européenne de la Révolution Française à la première guerre mondiale. Concrètement, il s'agit d'un programme de numérisation, de dépouillement, d'indexation et de mise en ligne de revues et d'archives ethnographiques autour de plusieurs thèmes et périodes historiques.
BEROSE s'intéresse à des fonds documentaires mal connus et publie des articles, des notices et des bibliographies. Il reproduit des documents originaux. Sébillot y est référencé, mais aussi Luzel, Gaidoz, et bien d'autres. Il en est de même pour les revues, par exemple celle des Traditions Populaires ou la Revue Celtique. Il est fait état des polémiques de l'époque.
Le site du projet BEROSE, qui n'en est qu'à ses débuts, est plutôt dense, mais reste très lisible et accessible, et la navigation est aisée. Il ne cessera de s'étoffer dans les quatre ans à venir. Plusieurs des intervenants du colloque y collaborent. Fañch Postic, par exemple, étudie la correspondance entre P. Sébillot et Hersart de la Villemarqué. C. Gauthier consacre un article aux fameux Dîners Celtiques, pas ceux d'aujourd'hui, mais ceux que présidait Renan.
Le site de J. P. Mathias : http://www.contes-et-merveilles.com/accueil.php
Celui des éditions Terre de Brume : http://www.terredebrume.com/
Le projet BEROSE : http://www.lahic.cnrs.fr/berose/