Kemper 3103-12

Exprimer des revendications sociales, juridiques et citoyennes à l’occasion de manifestations et de marches revendicatives et festives : c’est ce que fait chaque année la GayPride dans plusieurs villes de France pour mettre en avant la fierté homosexuelle. La manifestation organisée par Kevre Breizh samedi 31 mars à Quimper avait tout à fait l’allure d’une Breton Pride :

  • C’était une belle après-midi festive sous le soleil avec profusion de drapeaux et banderoles, des sonneurs de bagad en tête de cortège, des danseurs et les choristes de Kanomp Breizh dans le défilé, sans parler du concert en fin d’après-midi : on peut dire qu'une réelle fierté bretonne s'est exprimée ce samedi
  • Les manifestants ont clamé de fortes revendications sociales, juridiques et citoyennes en faveur des langues de France et interpellé les candidats à l’élection présidentielle qui va avoir lieu dans trois semaines
  • Il y a même eu une manif dans la manif puisque les militants du groupe Ai’ta ! se sont regroupés avant d’aller déposer devant la préfecture une grande quantité de panneaux de signalisation qu’ils avaient préalablement démontés dans toute la Bretagne avant de venir à Quimper.

Kemper 3103-18

Les organisateurs s’étaient fixés comme objectif de rassembler 10 000 personnes à Quimper. Pari réussi, puisque ce sont de 8 000 à 12 000 manifestants (selon les sources) qui se sont rassemblés place de la Résistance avant de défiler dans les rues du centre-ville. La manifestation s’est déroulée dans un esprit de belle improvisation celtique et les manifestants n’ont guère tenu compte des consignes qu’avaient prévues les organisateurs :

  • la manifestation a démarré d’elle-même, sans attendre que les discours annoncés aient été prononcés, comme si tout le monde savait déjà de quoi il s’agissait
  • alors que les manifestants étaient invités à se rassembler par pays, ils se sont en fait regroupés par affinité, en fonction de leur engagement associatif ou politique. Les Nantais se sont cependant fait remarquer par le groupe compact qu’ils ont formé dans le cortège et par tous les petits panneaux qu’ils ont disséminés pour réclamer notamment le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.

Voir l'album photos : 64 photos du débat de la matinée, du rassemblement et du défilé, ainsi que du happening organisé par Ai'ta. 

Kemper 3103-122