Le Guennec Maël 1

L'information a filtré en fin de semaine : France 3 Bretagne a choisi son futur responsable des programmes en breton. L'actuel, Bernez Rouz, autrement dit Bernard Le Roux, va partir à la retraite au premier semestre 2014, après un peu plus de six années à la tête des magazines "Bali Breizh" et "Mouchig-dall".

Six candidats ont postulé pour le remplacer. Celui qui a été retenu est un jeune journaliste de France Bleu Breiz-Izel à Quimper. Il s'appelle Mael Le Guennec. Originaire de Saint-Brieuc, il a été scolarisé à Diwan avant d'être admis à l'IUT de journalisme de Tours. Il a séjourné un an comme assistant au Pays de Galles et a obtenu le diplôme d'anglais de l'université de Cambridge.

Mael Le Guennec s'est très tôt intéressé au journalisme. Je me souviens – et lui aussi – du stage de découverte qu'il avait effectué dans le service des émissions en langue bretonne à Rennes, en 1998, alors qu'il était élève de 3e. En 2000, je l'avais sollicité comme plusieurs autres témoins (dont le trégorrois Fañch Danno qui, lui, était centenaire) pour qu'il exprime les attentes d'un jeune de 17 ans à l'égard du XXIe siècle.

Le média qui l'a séduit d'emblée a été la radio. Il s'est donc inscrit dans un premier temps au planning de Radio-France et il a ainsi découvert le métier de journaliste en faisant le tour de France des radios locales. En 2007, il est finalement titularisé comme journaliste bilingue au sein de la rédaction de France Bleu Breiz-Izel à Quimper. Cela fait dix ans qu'il a obtenu sa carte de presse.

Mael Le Guennec est reconnu comme un bon professionnel. Il ressentait depuis un moment le besoin d'une évolution. En migrant vers France 3 Bretagne pour s'occuper des émissions en langue bretonne, il va assurément découvrir un nouveau média et un fonctionnement bien différent de celui qui était le sien jusqu'à présent. À 30 ans, ce devrait être pour lui un challenge passionnant.

Il ne va cependant quitter France Bleu à Quimper qu'après les élections municipales et ne prendra donc ses fonctions à Rennes qu'au premier avril.