C'est le refrain lancinant de la chanson que Brel a écrite en 1977 à sa mémoire :

  • Demandez-vous belle jeunesse
  • Le temps de l´ombre d´un souvenir
  • Le temps de souffle d´un soupir
  •  
  • Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
  • Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Et c'est aujourd'hui le 100e anniversaire de son assassinat dans un restaurant parisien par un étudiant nationaliste, près du siège du journal L'Humanité qu'il avait fondé en 1904. Jean Jaurès avait adhéré au socialisme en 1892, à l'occasion de la grève des mineurs de Carmaux. À l'approche de la Première Guerre mondiale, il affichait son pacifisme et militait pour la paix.

La nouvelle de sa mort a provoqué dans toute la France un choc qui conduit syndicalistes et socialistes à rejoindre l'union nationale. Trois jours plus tard, le 3 août, l'Allemagne déclarait la guerre à la France. 

Brest rue Jaurès OF

La première rue Jean Jaurès : à Brest

Brest avait élu la première municipalité socialiste de Bretagne en 1905, puis le premier député socialiste de Bretagne en 1910. La droite revient à la mairie en 1908, mais les socialistes la reprennent dès 1912, Hippolyte Masson devenant le nouveau maire de la ville. L'année suivante, André Siegfried commente ces événements dans son célèbre "Tableau politique de la France de l'ouest" :

  • "La conquête de l'arsenal de Brest par le socialisme, écrit-il, est non seulement un grand fait brestois, mais un grand fait breton."

Quelques jours seulement après la mort de Jaurès, la ville de Paris attribue son nom à une avenue de la capitale. À Brest, le conseil municipal vote pour le changement de nom de la rue de Paris, qui s'appelle depuis rue Jean Jaurès : elle est inaugurée moins d'un mois après le meurtre, dès le 24 août. Comme l'écrit Nicolas Chaffron dans Ouest-France de ce matin, cette inauguration

  • "[fait] sans doute de Brest la toute première commune du pays à honorer du nom d’une rue l’emblématique champion du socialisme."

9 rues Jean Jaurès dans les villes du Finistère

De nombreuses autres villes du Finistère ont une rue ou une place au nom de Jean Jaurès. En scrutant les plans figurant dans l'annuaire téléphonique des Pages blanches pour le département, j'en ai repéré 9 sur 21 plans. Ce sont les villes de Brest, Carhaix, Châteaulin, Concarneau, Douarnenez, Pont-L'Abbé, Quimper, Quimperlé et Le Relecq-Kerhuon.

Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de rue Jean Jaurès ailleurs : il y en a une par exemple à Saint-Martin-des-Champs. Morlaix n'en a pas, mais elle a, par contre, une école Jean Jaurès.

Erik Marchand 1 2 3 4 237

"Jaurès" en breton

Je reviens à la chanson de Jacques Brel. On peut en lire les paroles et l'écouter sur internet. Sachez qu'il en existe aussi une version bretonne. Elle a été traduite – et bien traduite - par Christian Duro, chanteur de fest-noz bien connu dans le centre Bretagne et au-delà. Il est également sonneur de clarinette (treujenn-gaol) et il fait partie de groupes comme Termajik. Il a composé plusieurs chansons en breton.

Christian a été l'élève d'Andreo ar Merser (André Lemercier), lorsque ce dernier, il y a bien longtemps, était instituteur à Glomel et qu'il y donnait des cours de breton dans le cadre de la loi Deixonne. 

Cette version en langue bretonne du "Jaurès" de Brel a donné lieu à une très belle interprétation d'Erik Marchand sur le CD "Unu 1 daou 2 tri 3 chtar 4", produit il y a quelques années par Innacor et Bertrand Dupont, à Langonnet. Le site d'Innacor donne d'ailleurs en ce moment la possibilité de télécharger gratuitement les versions en breton et en français d'Erik Marchand, à l'occasion du centenaire de l'assassinat de Jean Jaurès : si vous n'avez pas le CD (mais vous pouvez aussi vous le procurer !), c'est bien le moment de l'écouter.

Erik Marchand a bien voulu m'autoriser à reproduire ici le texte breton de "Jaurès". Trugarez ! Merci.

  • Da bemzeg vla vijaent korf poazh
  • Hag echuaent war c’hentañ paz
  • D’ober kerzu hae venneg miz du
  • Peseurt buhez ‘vid hom zud kozh
  • Tre gwinn ardant hag avern bred
  • Divarc’het oaent araog diwa↓net
  • Zeul-de pemzeg eur korf jujet
  • A juja d’ar vas liv al lu↓du
  • Ya Aotroù Den ya ta ma mestr
  • Perag n’aent diskaret Jaures
  • Perag n’aent diskaret Jaures
  •  
  • ‘Namp ket da laret int bet sklavour
  • Fetaze laret neuint bevet
  • Pa luska ‘n den kement dornet
  • Eo staerd terc’hell maez ar skoselloù
  • Kouskoude ar spi a vleunie
  • En hunvreoù ‘splane zelloù
  • ‘n neubeut teue da refuz
  • Ruzel da beteg an oad dress
  • Ya aotroù den  ya ta ma mestr 
  • Perag n’aent diskaret Jaures
  • Perag n’aent diskaret Jaures
  •  
  • Ma dre droug chañs kaer kozh-bevaent
  • Oa dehe moned d’oer brezel
  • Oa dehe disoero er brezel
  • Ouzh p/bazh-yeo un tress sabrener
  • ‘C’hopel on ordr gant toul e beg
  • ‘tigorint e park an euzus
  • O ugent vla oe ket c’hoaz ganet
  • Hag a varvaent karget anken
  • Leun a vizer, ya aotroù den
  • Gollet piz loged ya ma mestr
  •  
  • Klasket en ho soñj  yaouankiz kaezh
  • Nemed amzer skeudenn ar joñj
  • E treuz anel ar huanadenn
  • Perag n’aent diskaret Jaures
  • Perag n’aent diskaret Jaures