Blanchard Nelly Conseil Jean-Marie

Nelly Blanchard est maître de conférences en breton à l'Université de Bretagne occidentale, à Brest, et membre du Centre de recherche bretonne et celtique. Elle vient de publier son troisième livre en quelques mois. Étaient déjà parus en fin d'année dernière :

  • Nelly Blanchard et Fañch Postic (dir.), Au-delà du Barzaz Breiz, Théodore Hersart de la Villemarqué. Brest, Centre de recherche bretonne et celtique, 2016, 298 p.
  • Nelly Blanchard et Mannaig Thomas (dir.), Dire la Bretagne. Presses universitaires de Rennes, 2016, 267 p., ill.

Vient de paraître :

  • Un chouan dans les tranchées. Jean-Marie Conseil, prêtre breton au front (1914-1916). Corpus rassemblé et présenté par Nelly Blanchard. Presses universitaires de Rennes, 2017, 331 p., ill.

Un prêtre, un soignant, un artiste

  • En page 4 de couverture, l'ouvrage est présenté dans les termes suivants :

Jean-Marie Conseil, prêtre originaire de Cléder (Finistère) et officiant à la paroisse de Saint-Mathieu à Morlaix, fut appelé à servir au front comme brancardier en août 1914. Il y mourut il y a un siècle, le 4 septembre 1916, à 32 ans, en secourant un camarade.

Pendant ces deux années de guerre, il a tenu un carnet, a entretenu une correspondance assidue avec des membres de sa famille, surtout en français et parfois en breton, souvent illustrée de nombreux dessins, il s’est essayé à quelques photographies et a surtout rempli plusieurs carnets de dessins et d’aquarelles.

Ces documents de nature diverse et complémentaire, rassemblés ici avec l’objectif de former a posteriori une source cohérente permettant d’accéder à un vécu particulier de la Grande Guerre, témoignent remarquablement de l’état d’esprit, de la spiritualité et du patriotisme de ce prêtre-soldat breton.

Au travers de ses trois fonctions de prêtre, de soignant et d’artiste, Jean-Marie Conseil nourrit sans cesse des réflexions profondes, originales et rares sur le sens religieux de la guerre. Loin de lui avoir fait abandonner les valeurs sur lesquelles il s’était construit avant la guerre, cette expérience semble au contraire leur avoir donné un sens plus fort et plus radical, à l’image de celles d’un chouan.

  • Une présentation de l'ouvrage et une vente signature sont organisées samedi prochain, 18 mars, de 11 heures à midi, à la bibliothèque de Cléder.