24 mars 2017

À venir : une soutenance de thèse sur les dictionnaires bretons à Paris 5 Descartes

Cette soutenance s'annonce d'autant plus intéressante, voire passionnante, qu'aucune autre thèse ne me paraît avoir été consacrée à se sujet depuis, sous réserve d'inventaire, celle de Gwenole Le Menn en 1981 et qui se présentait comme une simple "Contribution à l'étude de l'histoire des dictionnaires bretons", en un millier de pages tout de même. L'approche de Malo Morvan est bien différente, et devrait contribuer à renouveller l'approche que nous avons de nos dictionnaires, comme en témoigne l'intitulé de sa thèse : ... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 15:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mars 2017

Franck Bodenes dans Le Télégramme

Depuis un peu plus de six mois, la journaliste Anna Quéré et Dewi Siberil se relayent d'une semaine à l'autre pour animer d'une plume alerte la page en breton du jeudi dans Le Télégramme et proposer à leurs lecteurs des portraits de bretonnants, reportages et interviews. Ce qui est bien  justement, c'est que le traitement n'est pas toujours le même. Leur papier ne parle pas de l'actualité la plus chaude – à un rythme hebdomadaire ce ne serait pas facile –, mais il n'en est pas forcément déconnecté, comme au début de l'année... [Lire la suite]
23 mars 2017

Conférence à l'UTL Sud-Goëlo : Quand il était interdit de parler le breton à l'école…

Jean-Pierre Vidaman, le dynamique animateur de l'UTL (Université du temps libre) du Sud-Goëlo, m'a invité à intervenir mardi 28 mars à Étables-sur-Mer, dans le cadre des conférences qu'organise l'UTL. Cela se passera à la salle du Korrigan, dans le centre-bourg, à compter de 14 heures 30. Le sujet dont nous avons convenu concernera la relation complexe entre la langue bretonne et l'école à travers l'histoire. L'interdiction du breton à l'école Pour la première fois, le nombre d'élèves scolarisés dans les écoles bilingues a dépassé... [Lire la suite]
15 mars 2017

Un film militant de 1979 sur la langue bretonne (suite)

  J'en reviens au film de Philippe Durand, "Yezh ar vezh" [la langue de la honte], projeté à l'Agora de Guilers, près de Brest, il y a une quinzaine de jours, en partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne. J'ai déjà fait part de quelques impressions à son sujet. (Voir message du 12 mars 2017). Reste la question incontournable de l'objet du film, tel qu'annoncé dans le titre : le breton est-il réellement "la langue de la honte" ? Je n'ai pas fait jusqu'à présent de recherche sur l'origine de cette expression qui résonne comme... [Lire la suite]
09 mars 2017

Assassinats en tout genre

Assassinat politique On n'arrête pas d'en parler depuis plus d'une semaine. Dans son édition du 2 mars, le journal Le Monde fait pourtant observer, sous la signature de Big Browser, qu'il y a une vraie différence entre ce qui arrive à François Fillon et ce qui est arrivé à l'archiduc d'Autriche François Ferdinand et à Jean Jaurès en 1914, ou à John F. Kennedy en 1963. Le billettiste reconnaît que François Fillon a certes utilisé le mot dans un sens métaphorique, pour signifier que l'on tentait en quelque sorte de mettre un terme à... [Lire la suite]
07 mars 2017

Comment dit-on start-up en breton ?

Je l'ai vue par hasard, cette affiche rouge plutôt sympa, en circulant en ville : on ne peut pas la rater. J'ai juste eu le temps de voir qu'à l'UBO on apprend aussi à dire start-up en breton. Quelque peu intrigué, j'ai dû me garer un peu plus loin et revenir sur mes pas pour la prendre en photo, in situ. Il s'agit en fait d'une campagne d'information annonçant les portes ouvertes de l'Université de Bretagne occidentale sur les sites de Quimper, Morlaix et Brest. Ce visuel sur fond rouge fait partie d'un ensemble de cinq destinées... [Lire la suite]

02 mars 2017

L'adieu à un Breton militant

Il y avait une petite foule, hier matin, au centre funéraire de Lesneven. Toute la Bretagne militante s'est retrouvée autour de son cercueil et autour de sa famille : un candidat à la Présidence de la République, des élus locaux, des Bonnets rouges, des adhérents ou sympathisants de diverses mouvances de l'Emzao, de simples Bretons, des voisins, des chanteurs et des musiciens, des amis… Bernez Boulc'h vient de décéder subitement, à l'âge de 55 ans. Il était né à Brest en 1962. Dans son enfance, il se rendait bien compte qu'on... [Lire la suite]
13 février 2017

Original : des pocket-films en breton

Le pocket film est un film très court réalisé avec un téléphone portable, une caméra de poche, un petit appareil photo numérique, une GoPro… Sachez que Daoulagad Breizh lance un nouveau projet en partenariat avec Emglev Bro Douarnenez : un concours de pocket-film en breton. Pourquoi un tel concours ? Les organisateurs l'expliquent dans les termes suivants : Depuis une dizaine d’années maintenant, la création de la plateforme de vidéos en ligne Youtube et l’arrivée de la caméra sur les téléphones portables ont bouleversé le... [Lire la suite]
Posté par Fanch Broudic à 21:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 février 2017

Le téléphérique et Les Capucins en janvier : j'y étais

Le journal m'apprend qu'à Brest le tout nouveau téléphérique a été emprunté par plus de 77 000 passagers en janvier dernier, considéré comme le premier mois complet d'exploitation "normale" (quoique…), soit 1 500 voyageurs par jour en semaine et 4 700 chaque jour de week-end. Et que la toute nouvelle médiathèque des Capucins est fréquentée par plus de 16 000 personnes par semaine depuis son ouverture. Ah ! Je ne vous l'ai pas précisé : "Le journal", à Brest comme à Plougastel, c'est Le Télégramme, évidemment (en... [Lire la suite]
08 février 2017

Le Havre, ville bretonne… depuis cinq siècles

En couverture, une très belle photo de l'église Saint-Joseph surplombant la ville de nuit, par Jacques Basile, que la revue Armen présente comme le premier monument du Havre que l'on voit an arrivant de la mer. Ce numéro 216 a dû en surprendre quelques-uns, car Le Havre est tout de même la ville la plus importante de Normandie, avec plus de 170 000 habitants aujourd'hui, et le premier port de France pour le trafic de conteneurs. Mais pourquoi donc la revue bretonne parle-t-elle du Havre ? Il y a deux raisons. La première c'est... [Lire la suite]