06 février 2011

Un silence dissonant

Didier Caraes est depuis trois ans chargé de cours de breton à l’Université de Paris 8. Il vient de publier dans la revue Glottopol un article intitulé : Le silence dissonant des brittophones. Ou pourquoi les brittophones ont-ils cessé de parler leur langue maternelle à leurs enfants au sortir de la Seconde Guerre Mondiale ?L’auteur précise d’entrée de jeu que son article n’a pas à proprement parler de visée scientifique, mais que ce n’est pas pour autant un point de vue militant. Dans une première partie il présente un témoignage... [Lire la suite]